Marc Chagall

Marc Chagall. Le cantique des cantiques 1975

Marc Chagall. Le cantique des cantiques 1975

Marc Chagall. Jeune fille au cheval 1927-1929

Marc Chagall. Jeune fille au cheval 1927-1929

Marc Chagall. Autoportrait au violon 1954

Marc Chagall. Autoportrait au violon 1954

Marc Chagall. La danse 1950-1952. ® RMN

Marc Chagall. La danse 1950-1952. ® RMN

Marc Chagall. La danse (détail) 1950-1952. ®RMN

Marc Chagall. La danse (détail) 1950-1952. ®RMN

Marc Chagall. The angel and the reader 1930

Marc Chagall. The angel and the reader 1930

Marc Chagall. Le violiniste bleu 1929

Marc Chagall. Le violoniste bleu 1929

Marc Chagall. L'âne au bouquet 1951

Marc Chagall. L’âne au bouquet 1951

Marc Chagall. Amoureux aux têtes inversées 1964. Viadapplewithshadow on tumblr

Marc Chagall. Amoureux aux têtes inversées 1964

Marc Chagall. Le peintre sur la lune 1917

Marc Chagall. Le peintre sur la lune 1917

Marc Chagall. Les amoureux en gris 1917

Marc Chagall. Les amoureux en gris 1917

Marc Chagall.  Les Amants au ciel rouge 1950

Marc Chagall. Les Amants au ciel rouge 1950

Marc Chagall. Blue landscape 1949

Marc Chagall. Blue landscape 1949

Marc Chagall. Bella and Ida at the table 1916

Marc Chagall. Bella and Ida at the table 1916

Marc Chagall. Lovers in pink 1916

Marc Chagall. Lovers in pink 1916

Marc Chagall. Lovers in green 1917

Marc Chagall. Lovers in green 1917

Marc Chagall. Les amoureux aux lilas 1930

Marc Chagall. Les amoureux aux lilas 1930

Marc Chagall. The Woman and the Roses, 1929

Marc Chagall. The woman and the roses 1929

Marc Chagall. Les fiancés de la tour Eiffel 1913

Marc Chagall. Les fiancés de la tour Eiffel 1913

Marc Chagall. The acrobat 1930

Marc Chagall. The acrobat 1930

Publicités

Man Ray

Man Ray

Man Ray. A Paul Eluard. Les Yeux Fertiles 1936

LES YEUX FERTILES (Paul Eluard)

« On ne peut me connaître
Mieux que tu me connais

Tes yeux dans lesquels nous dormons
Tous les deux
Ont fait à mes lumières d’homme
Un sort meilleur qu’aux nuits du monde

Tes yeux dans lesquels je voyage
Ont donné aux gestes des routes
Un sens detaché de la terre

Dans tes yeux ceux qui nous révèlent
Notre solitude infinie
Ne sont plus ce qu’ils croyaient être

On ne peut te connaître
Mieux que je te connais. «